Actualités


Le pissenlit, symbole du végétal qui perce le minéral et interpelle l'humain

rentree

Concernant le pissenlit, les constats du grand maître Daniel Gibaru font autorité. Une sortie sur l'axe vert du côté de Sommeron a débouché sur une drôle de rencontre, une belle rencontre. De son antre d'Ohis le grand maître raconte : «En me promenant dans le cadre d'une activité physique salutaire et bénéfique, sur cet axe majeur cher à Max Chicalsky, véritable grande veine de notre Thiérache herbeuse, quelle ne fut pas ma surprise sur la partie macadamisée de découvrir quelques petites bosses sur le macadam, puis des pissenlits qui ont perforé le dit macadam ! On voyait bien les morceaux de macadam poussés par la plante et déposés au pied du pissenlit. Quelle puissance !»

Les yeux écarquillés, ravis de cette découverte, ému par la beauté d'une nature assez préservée sur cette ancienne ligne ferroviaire, le grand maître en tira une première morale inattendue : «Le pissenlit est la plante la plus répandue sur terre, il croît partout. Désormais les taupinières auront de la concurrence, et la salade des taupes sera remplacée par la salade du macadam !»

Daniel Gibaru y voit aussi une métaphore : dans le corps humain grâce à sa puissance le pissenlit nettoie et purifie ; ses pouvoirs irriguent notre organisme ; en bref il a toujours le dernier mot sur les maux... En somme, le végétal perce le minéral, il devient le rival du règne animal, puis force le respect de l'humain, qui a tant bénéficié de ses pouvoirs. Chapeau ! Une morale et une métaphore qui symbolisent l'engagement de Daniel Gibaru pour promouvoir cette plante. Quelques fêtes du pissenlit et autres rendez-vous sont passés par là et illustrent ce sacerdoce.




Actualités 2019 >>
Nos partenaires : L'Union - Le Courrier - La Brasserie de Fagnes - Le Creuset - Maroilles Leduc Visiteurs: